Nous lançons aujourd’hui notre nouveau concept, basé sur la sélection de différentes équipes, dont les joueurs sont sélectionnés par vous même, la communauté. régulièrement, nous vous proposerons d’élire votre meilleur équipe, que ce soit celle de l’année, le 11 des meilleurs joueurs de moins de 21 ans, le meilleur 11 Européen …

Pour ouvrir le bal, nous allons commencer par le vote de la TOTY, soit l’équipe de football de l’année (Nous parlons ici des joueurs pour leur performance réel, réalisées tout au long de l’année 2020).

Le principe est le suivant, chaque jour, nous vous demandons votre top 3 au poste en question, puis nous organisons un vote sur notre page Twitter, regroupant les 4 joueurs les plus cités, vous permettant de choisir le joueur que vous considérez le meilleur à son poste cette année, à la manière dont EA le proposait l’an passé.

La formation définie reste la même que celle proposée tous les ans, soit un 4 – 3 – 3. Au cours des différents sondages, vous pourrez donc élire :

  • Le meilleur gardien
  • Les meilleurs latéraux
  • Les meilleurs défenseurs centraux
  • Les meilleurs milieux (MDC-MC-MOC)
  • Les meilleurs attaquants

A la fin des votes, nous vous proposerons une prédiction de la TOTY, avec l’équipe complète et leur statistiques potentiel, ainsi qu’un résumé de la saison de chacun, mettant en avant les raisons de sa sélection.

Gardien

Le dernier rempart d’une équipe est l’une des pièces maitresse du onze. C’est à lui de tenir son équipe à flots tout au long d’un match, la moindre erreur lui étant souvent fatal. Une mauvaise sortie, une erreur d’inattention ou une mauvaise relance et son équipe peut perdre le match. Et peu de gardien peuvent se targuer d’être aussi décisif que les portiers retenus cette saison.

Que ce soit Jan Oblak, portier de l’Atletico Madrid, auteur de 112 clean sheet en 200 apparitions, Keylor Navas, le portier Parisien qui, en plus d’apporter son expérience, vient renforcer un secteur à l’agonie depuis très longtemps pour le club de la capitale ou encore Marc André Ter Stegen, ultime rempart du FC Barcelone et l’un des seuls Barcelonais au niveau sur ces dernières saisons. Tous méritent largement leur place au sein du 11 de l’année 2020.

Pourtant, un nom ressort cette saison lorsque l’on parle de meilleur gardien. Manuel Neuer, avec près de 70% des voix . Le portier de la sélection Allemande, championne du monde 2014 et du Bayern Munich, vainqueur en 2020 de la Ligue des Champions est de retour plus fort que jamais. Après 2 saisons un peu en dedans, légèrement moins décisif qu’auparavant, beaucoup ne l’on plus considéré comme le meilleur gardien du monde. Mais cette année 2019-2020 l’a vu revenir au niveau qui a fait de lui le monstre que tout le monde connaît, et que tout le monde craint. Intraitable sur sa ligne, capable de monter en libéro pour anticiper les attaques dans le dos de sa défense, possédant un squelette en adamantium lui permettant de stopper sans broncher les tirs de roquette à bout portant, le cyborg Allemand est l’un des éléments clés du Bayern Munich cette saison.

Auteur de 22 cleansheet en 49 rencontres en 2019-2020, vainqueur de la Bundesliga, de la Ligue des Champions, de la Super Coupe d’Allemagne, de la supercoupe de l’UEFA et de la Pokal, décisif à de nombreuses reprises durant toute la saison, le portier Bavarois mérite plus que jamais le prix de gardien de l’année 2020. Et, plus que le meilleur gardien de cette année, peut il être considéré comme, LE meilleur gardien du monde ?

Défenseur droit

Le poste de défenseur latéral. Bien loin de n’être qu’un défenseur, capable de simplement défendre et effectuer des aller-retour le long de la ligne de touche pendant toute la durée de la rencontre, ce poste a su évoluer et se révolutionner au cours des dernières années. En effet, la où son rôle se cantonnait d’être un défenseur permettant de fermer son couloir, son rôle est maintenant bien plus offensif, permettant de combiner avec ses milieux et attaquants afin de remonter le terrain et de distiller des caviars sur ses attaquants. Et à ce jeu la, très peu de joueurs peuvent avoir le mérite de faire partie des tout meilleurs, puisque c’est l’un des postes les moins bien garnis du football moderne, ce qui explique la difficulté pour les clubs d’en trouver un vraiment au niveau.

Et cette saison ne fait pas exception, puisque la liste des joueurs se disputant le poste de défenseur droit de l’année est assez courte. Que ce soit le défenseur de Manchester City Kyle Walker et sa vitesse fulgurante, Achraf Hakimi, ancien défenseur du Borussia Dortmund, évoluant principalement en tant que piston aux côtés d’une défense à 3, ou bien l’Espagnol du Real Madrid, bien qu’en difficulté ces derniers mois, il y a tout de même un nom qui parvient à s’en extraire.

Il s’agit donc du latéral Anglais de Liverpool, Trent Alexander Arnold. Encore assez méconnu il y a 2 ans, TAA fait son entrée dans la cour des grands un certain soir de mai 2019. Passeur décisif sur le 2e but des siens, il offre la balle de match, synonyme de 4-0 sur un corner soudain, qu’Origi n’a plus qu’a dévier dans les buts de Ter Stegen, puisque la défense Barcelonaise est prise de court. Ce soir la, les Reds s’imposent 4-0 après une défaite 0-3 à l’aller, et se qualifie pour la finale de Ligue des Champions, qu’ils remporteront 2 buts à 0 face aux Spurs.

Latéral offensif, Trent Alexander-Arnold sait combiner avec ses attaquants pour leur délivrer plusieurs offrandes, en atteste son record de passes décisives pour un défenseur en 2019-2020 (13 passes décisives en Premier League). Très bon passeur, excellent centreur et bon tireur de coups de pieds arrêtés, vainqueur de la Première League 2020 et de la LDC 2019, l’Anglais n’avait que peu de concurrents cette année, voire pour les années à venir.

Défenseurs centraux

La charnière centrale, rideau défensif sur lequel viennent se briser les attaquants adverses. Qu’ils défendent de manière rugueuse, en agressant le porteur du ballon, ou bien plus lisse, en anticipant au mieux les déplacements et passes de leurs adversaires, ils constituent la dernière chance de récupérer un ballon avant leur gardien. Qu’ils soient simple défenseur, ou défenseur offensif, capable de monter sur le terrain pour proposer des solutions à leurs équipiers, voir inscrire des buts sur coups de pied arrêtés, leur paire (bien que le système à trois DC se développe de plus en plus) est un élément clé du onze, aussi bien dans la victoire, qu’ils peuvent sceller en maintenant leurs adversaires à distance de leur cage, comme dans la défaite, suite à un mauvais geste ou une mauvaise anticipation.

Et à ce jeu là, seul une poignée de défenseur peuvent être considérés comme les tous meilleurs cette saison. Aussi bien Presnel Kimpembe, patron de la défense Parisienne lors de leur saison de LDC, Koulibaly, le roc du Napoli ou encore Raphaël Varane, pilier de l’équipe de France et du Real Madrid, mais aussi la bûche Néerlandaise, l’immense Virgil Van Dijk … Aux côtés de ses grands noms, deux défenseurs parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu, en la présence de Sergio Ramos et de David Alaba.

Sergio Ramos. Qui ne connait pas son nom. Madrilène jusqu’au bout des crampons, et capitaine en chef de la Roja, l’Espagnol réalise à nouveau une très belle saison 2020. Auteur de 11 buts en Liga (impressionnant au vu de son poste), vainqueur de la Liga et de la supercoupe d’Espagne, le soldat Ramos a encore impressionné la planète Football de son talent défensif. Agressif, dur sur l’homme, doté d’un très bon jeu de tête et bon tireur de pénalty, l’Espagnol à su faire part de son talent pour figurer une nouvelle fois dans une équipe de l’année, et ce malgré quelques points noirs. Écopant d’un carton rouge lors du match aller face à Man City, l’Espagnol, suspendu, assiste impuissant à la défaite des siens au match retour (2-4 cumulés). Déjà plus ou moins responsable de l’élimination de la LDC précédente pour une suspension volontaire contre l’Ajax Amsterdam, le légendaire capitaine Madrilène ne devrait-il pas penser à remettre légèrement son comportement en question ?

Évoluant par paire, le vote du 2ème défenseur centrale a permis de célébrer la victoire de David Alaba.

David Alaba est le second défenseur central à rejoindre l’équipe de l’année. Une très belle saison pour le défenseur autrichien, grand artisan de la saison incroyable du Bayern Munich. Repositionner la plupart du temps en tant que défenseur central, suite à l’éclosion de son partenaire Alphonso Davies dans le couloir gauche, Alaba a su prouver son efficacité pour pallier l’absence de Niklas Sule, blessé au ligaments croisé en Octobre 2019. Après un début de saison compliqué (15 buts encaissés en 10 rencontres, 2 défaites, 3 matchs nuls), l’arrivée d’Hansi Flick est synonyme de renouveau pour le club Bavarois. En effet, à partir de ce moment là, le Bayern renait complètement : 32 matchs de suite sans défaite, 18 buts encaissés, un nouveau titre de champion d’Allemagne ainsi que la LDC 2020 sont les symboles de cette réussite.

Défenseur gauche

Le poste de latéral gauche. Protéger les côtés de son équipe, tout en apportant un surnombre offensif à ses partenaires. Tel est son rôle. Équilibre difficile à gérer, demandant de la vitesse pour parer les contres attaques adverses, ainsi qu’une grande qualité de centres et de passes, mais aussi une bonne lucidité défensive, pour ne pas plomber ses coéquipiers d’une faute stupide, le rôle de latéral gauche est prépondérant dans le football moderne. Dans un monde où les systèmes se font de plus en plus offensifs, demandant de combiner haut avec ses partenaires pour étirer le jeu adverse, tout en étant capable de se replier en défense rapidement, seuls quelques joueurs peuvent être considéré comme les meilleurs à leur poste pour l’année 2020. Que ce soit l’Écossais de Liverpool, partenaire indissociable d’Alexander Arnold à Liverpool, le Portugais Raphaël Guerreiro, aussi à l’aise en tant que défenseur gauche que milieu gauche, ou Ferland Mendy, l’ancien Lyonnais qui a détrôné Marcelo du poste de titulaire au Real Madrid, un nom est sur toutes les lèvres cette année.

Et il s’agit de la révélation du Bayern Munich, Alphonso Davies. Le Canadien, arrivé en janvier 2019 en tant qu’ailier gauche, se retrouve positionné en tant que défenseur gauche, en concurrence avec Lucas Hernandez. Et quel repositionnement! Ultra rapide, doué techniquement, bon passeur, le virevoltant Canadien est l’une des armes principales de la conquête de titre 2020 de l’ogre Bavarois. Depuis son couloir, il terrorise les attaquants et défenseurs adverses, qui ne peuvent suivre sa fulgurante vitesse de course. Sa qualité de dribble, couplé à son explosivité font de lui un défenseur / attaquant difficile à contenir, et beaucoup peuvent en témoigner, tel que Nelson Semedo, laissé sur place, comme tous ses partenaires du FC Barcelone lors de leur cinglante défaite 8 buts à 2 en Ligue des Champions. Élu meilleur joueur Canadien de l’année, et 3e au classement du Golden Boy 2020, Alphonso Davies à t-il la capacité de devenir l’un des tous meilleurs à son poste ? Réponse dans les années à venir.

Milieux

Milieu défensif

Le poste de numéro 6. Relativement obscur, ce rôle demande pourtant un grand nombre de qualités : véritable poumon défensif, doté d’une très bonne endurance, afin de couvrir le terrain pendant toute la durée de la rencontre, du sang froid et de l’anticipation, pour ne pas provoquer de fautes stupides, et, selon le style de jeu, quelques spécificités plus définies. Du physique et de l’agressivité pour une sentinelle telle que Claude Makélé, véritable stoppeur, une excellente vision de jeu et qualité de passes si l’ai utilisé en tant que meneur de jeu défensif, tel un Pep Guardiola. Un grand nombre de styles de jeu diffèrent donc, pour un seul et même poste, au sein duquel plusieurs joueurs se disputent le titre de meilleur joueur de l’année. Que se soit l’infatigable petit milieu de l’équipe de France N’golo Kanté, le capitaine des Reds de Liverpool Jordan Henderson, ou de son partenaire Brésilien, l’ancien Monégasque Fabinho, tous sont aussi talentueux les uns que les autres. Et pourtant pour cette année 2020, le meilleur milieu défensif ne laisse place à aucun débat.


Il s’agit de Joshua Kimmich, l’Allemand du Bayern Munich. Le Bavarois, auteur de 7 buts et 15 passes décisives, vainqueur comme tous ses partenaires de la LDC 2020, de la Bundesliga et de tous les trophées possibles en 2020, a illuminé la planète football de son talent. Véritable homme à tout faire, capable d’évoluer aussi bien en tant que défenseur droit que milieu défensif, doué d’une excellente qualité de passe, aussi bien longues que courtes, mais également de centres, doté d’une excellente vision de jeu lui permettant de casser plusieurs lignes lors de ses relances, très bon tacleur, n’hésitant pas à se jeter dans les pieds de ses adversaires pour les déposséder proprement du ballon (même si cette dernière qualité lui a récemment valu une blessure au genou, suite à un tacle sur Haaland), hargneux sur le terrain, mais également bon tireur, tel sont les nombreuses qualités qui font actuellement de Joshua Kimmich l’un des tous meilleurs à son poste. Un style et une qualité de jeu qui n’est pas sans rappeler Philipp Lahm, considéré comme l’un des meilleurs défenseurs latéraux du monde et l’une des références à son poste. Et peut-être que le jeune Allemand du Bayern Munich le sera lui aussi, s’il ne l’est déjà pas, l’un des meilleurs au monde.

Milieu central

Le milieu relayeur. Plaque tournante de son équipe, il permet d’assurer une connexion entre sa défense et son attaque. Ni vraiment défensif, ni vraiment offensif, il se doit d’allier des compétences aussi bien défensives pour venir en aide à sa défense, mais aussi qualités offensive, pour soutenir son attaque en distillant des passes tranchantes, voir marquer sur certaines actions. Véritable couteau suisse du football moderne, doué techniquement, doté d’une très bonne vista et d’une qualité de passe exceptionnelle, le milieu relayeur est un élément clé de son onze. Aux côtés de grands noms du football, description parfaite de ce poste, tel que Xavi, Iniesta, Franck Lampard et bien d’autres, peu de joueurs peuvent se targuer d’arriver à leur cheville.

Et pourtant cette année encore, plusieurs noms ressortent lorsque l’on parle de milieu relayeur, milieux qui tentent et espèrent, à leur manière, d’entrer eux aussi dans la légende du football. Que ce soit l’Autrichien Sabitzer, grand artisan de l’incroyable saison du RB Leipzig, Georginio Wijnaldum, l’infatigable Néerlandais des Reds de Liverpool, ou de Leon Goretzka, le Michael Ballack de sa génération, tous ces noms ne pouvaient rien face à l’homme fort de cette saison, Thiago Alcantara.

Thiago Alcantara, véritable métronome du Bayern Munich, où il a passé sa saison 2019-2020 avant son transfert cet été à Liverpool, le milieu Espagnol a épaté le monde du football de son talent. Ultra doué techniquement, passeur hors pair et insensible à la pression, l’ancien de la Masia a fortement contribué au parcours des Bavarois en 2020. Que ce soit par son jeu en une touche de balle, par ses passes tranchantes et millimétrées ou grâce à ses contrôles de balles, lui permettant de se sortir de la plupart des situations, le chef d’orchestre des Reds, élu meilleur joueur de la finale de LDC 2020, possède toutes les qualités requises pour un milieu relayeur. Actuellement blessé, l’Espagnol devrait faire son retour en janvier 2020, et continuer de nous émerveiller de son talent, en espérant atteindre un jour la renommée et la reconnaissance atteinte par ses compatriotes Xavi et Iniesta.

Milieu offensif

Le milieu offensif, appelé communément meneur de jeu, opère la plupart du temps en retrait par rapport à son / ses buteurs. Véritable animateur du jeu offensif, il brille par sa capacité à mettre en difficulté les défenses adverses, que ce soit par sa capacité technique, son jeu de passes incisives, sa créativité, mais aussi sa qualité de frappe, lui permettant de faire basculer la rencontre en sa faveur. Très en vue il y a encore quelques années, le poste de pur milieu offensif à de plus en plus tendance à disparaitre, au profit de milieu évoluant aussi bien dans l’axe que sur les côtés, voir un peu plus bas sur le terrain, tel un milieu relayeur, mais plus offensif, pour apporter un soutien à sa défense. Exit donc les Zidane et Maradona, pur milieu offensif et numéro 10 de leur époque, laissant leur place à un nouveau profil de milieu offensif. Et à ce jeu-là, seul un petit nombre de joueurs peuvent prétendre à une place dans l’équipe de l’année. Que ce soit Bruno Fernandes, le Portugais, arrivé à Manchester United dont le transfert est plus que réussi (23 buts et 15 passes décisives en 39 rencontres), Thomas Muller, élément clé du Bayern Munich et son style de jeu si particulier, ou de la Pulga, Lionel Messi, aussi à l’aise en milieu offensif qu’en ailier droit, tous ont su contribuer au parcours de leurs équipes. Pourtant, un nom ressort pour cette saison 2020.

Il s’agit de Kevin de Bruyne, le Belge de Manchester City, auteur de 19 buts et 28 passes décisives en 2019-2020. Milieu ultra complet, aussi efficace en milieu offensif qu’en milieu relayeur, De Bruyne brille par sa qualité de passe, qu’il délivre à merveille à ses coéquipiers, sa qualité de frappe, plus qu’efficace pour un milieu de terrain, mais également par son jeu balle au pied, lui permettant de conserver le ballon en temporisant pour lancer ses attaquants. Dans un exercice 2019-2020, qui aura vu les Citizens abandonner leur titre de champions d’Angleterre au profit de Liverpool, et malgré une élimination en LDC face à l’Olympique Lyonnais, le Belge à su illuminer le jeu de Manchester City de par ses nombreuses qualités, en profitant au passage pour égaler le record d’offrande sur une saison de Premier League, avec 20 passes décisives. Considéré à l’heure actuelle comme l’un des meilleurs milieux du monde, et déjà ultra complet dans toutes les palettes de son jeu, Kevin de Bruyne peut il encore progresser ?

Attaquants

Ailier droit

L’ailier droit. Évoluant sur le couloir droit de l’attaque, il à souvent pour but de créer des espaces au sein des défenses adverses pour se faufiler et briser les lignes, afin de permettre à ses buteurs d’arriver démarquer dans la surface adverse pour leur distiller des centres décisifs. Il brille très souvent par sa qualité technique et son jeu de dribbles, qui lui permettent d’éliminer et de contourner facilement les défenses adverses, mais aussi par sa qualité de vitesse et d’accélération, permettant de lancer les contres attaques décisives en laissant sur place les défenseurs adverses. Qu’il soit utilisé comme « un relais », créant les brèches dans la défense adverse pour faciliter le travail de ses équipiers, ou comme un second attaquant, rebasculant dans l’axe pour placer la balle au fond des filets, il est l’un des hommes clés de son équipe. Et à ce jeu la, nombre de joueurs brillent par leur talent : Aussi bien les 2 citizens, Riyad Mahrez et sa superbe qualité technique et Bernardo Silva, l’ailier créatif, que le Bavarois Serge Gnabry, auteur de l’une de ses meilleures saisons, tous 3 n’ont pu rivaliser avec le meilleur ailier de cette année 2020 (bien que le vote fut serré entre Gnabry et lui).

Et il s’agit du seul et unique, Lionel Messi. La Pulga, star indéboulonnable du FC Barcelone et de la sélection Argentine à une nouvelle fois illuminé le monde de son talent. Dribbleur de génie, passeur hors pair, finisseur incroyable et excellent tireur de coups de pied arrêtés, l’Argentin a tenu à lui seul le navire du FC Barcelone, en perdition totale depuis quelques années. En effet, malgré une saison blanche (2e de Liga, nouvelle humiliation en Ligues des Champions …), la Pulga à de nouveaux du faire part de ton son talent pour éviter un naufrage absolu au club Catalan. Auteur de 25 buts et 21 passes décisives, devenant le premier joueur à dépasser la barre du double 20 (buts et assists), vainqueur de son 7e ballon d’or et battant de nombreux records, il réalise une nouvelle saison incroyable en terme de statistiques, mais également dans le jeu. Malheureusement, tous ses efforts ne furent pas récompensés, pas aidé par un FC Barcelone au plus bas, produisant un jeu qui ne lui ressemble pas. Ayant fait part de son envie de quitter le club au dernier mercato, l’Argentin s’est vue refuser son transfert par son club de toujours, lui imposant de finir son contrat au sein d’un club à la dérive.

Buteur

L’avant centre. Joueur le plus en vue sur le terrain de par sa visibilité et son importance sur le résultat de son équipe, il est un élément indispensable de son équipe. Qu’il soit simple renard des surfaces, destiné à pousser le ballon au fond des filets, laissant son équipe faire la majorité du travail d’élimination, ou bien pivot, servant de point d’appui pour lancer ses partenaires à la vitesse fulgurante, ou même complet, éliminant lui même ses adversaires avant de finir le travail, le buteur est l’homme clé de nombre de rencontres. Attirant souvent la plupart des regards, le poste de buteur peut se targuer de compter nombre de joueurs légendaires, tel que Ronaldo, Samuel Eto’o, Mirsolav Klose … Tous sont, à leur manière, des légendes de leur poste, tant leur style de jeu peut varier. Et cette année encore, le nombre de joueurs à se disputer ce titre de joueur de l’année est élevé. Que ce soit Cristiano Ronaldo, monstre de travail et de réussite, Karim Benzema, le Français et déjà icône du Real Madrid, Erling Haaland, le cyborg Norvégien du Borussia Dortmund, ou encore Romelu Lukaku, Kylian Mbappé, Pierre-Emerick Aubameyang, Harry Kane … Tous ont eu leur importance au cours des saisons de leur club respectif. Mais aucun n’a pu, ne serait-ce qu’un instant, lutter avec LE buteur de 2020.

Robert Lewandowski. Qui d’autre que lui pouvait remporter le prix de buteur de l’année ? Finisseur implacable, véritable tueur devant les cages, le Polonais n’a pas d’égal cette année. Auteur de 59 buts et 12 passes décisives en 53 rencontres, meilleur buteur de chacune des compétitions auxquelles il a pris part, et vainqueur de chacune des compétitions de 2020, le buteur Bavarois a simplement sur-dominé le monde du foot. Chirurgical, très bon techniquement, solide physiquement, très bon jeu de tête, les qualités de l’attaquant Polonais sont indéniable. Même quand il ne marque pas au cours de la rencontre, il pèse sur les défenses adverses, laissant la place à ses partenaires d’attaque et leur vitesse fulgurante. Également bon passeur et centreur, il est plus qu’un simple renard des surfaces, ayant pour but de pousser simplement le ballon au fond des filets. Hors contexte actuel, ayant mené à la non-attribution du ballon d’or 2020, aucun ne doute que l’ancien du Borussia Dortmund aurait remporté le trophée cette année.

C’est d’ailleurs lui que vous avez choisit d’élire et de récompenser, et qui recevra donc sa carte en version 99, symbole de meilleur joueur de l’année.

Ailier gauche

Comme pour son opposé sur le flanc l’attaque, l’ailier droit, un ailier gauche brille pour les mêmes qualités. Rapide, technique et bonne vision du jeu font souvent d’eux les meilleurs joueurs de leur équipe car le plus en vue. Capable d’actions de génie menant à un but, de dribbles vifs provoquant les olas du public ou finissant les actions après un raid mené sur son flanc, l’ailier gauche sait ravir les foules. Que ce soit Sadio Mané, attaquant supersonique de Liverpool et 4ème du ballon d’or 2019, Kingsley Coman, bourreau du PSG en finale de LDC ou bien Raheem Sterling, ailier virevoltant de Manchester City, tous 3 n’ont rien pu faire face à la domination d’un homme à ce poste cette année.

Et il s’agit de Neymar. Le Parisien, annoncé sur le départ à l’inter-saison, se doit de se racheter aux yeux de ses supporters. Et c’est ce qu’il réussira tout au long de la saison, offrant même une qualification en quart de finale de la Ligue des Champions en renversant le BvB 2 buts à 0 lors du match retour, puis menant les siens jusqu’à la finale, étant décisif en quart de finale puis en demi, avant de s’incliner face au Bayern Munich 1 but à 0. Vainqueur de la Ligue 1, de la coupe de France et de la coupe de la Ligue, finaliste du la C1, le PSG réalise un exercice 2019-2020 quasiment parfait au vu du contexte actuel. Auteur de 19 buts et 12 passes décisives en 27 rencontres, le Brésilien est l’un des hommes forts de la réussite d’un PSG en quête de réussite. Technicien hors-norme, à l’aise des 2 pieds, aussi bien passeur que buteur, le Brésilien ravit autant qu’il excède. Doué d’un talent indéniable avec le ballon rond, Neymar a malgré tout tendance à céder facilement à des fautes de simulation, ainsi qu’à des roulades grotesques pour faire tourner la situation en sa faveur. Un penchant que beaucoup critiquent, et venant entacher sa réputation, rendant difficile le fait de pouvoir le considérer comme l’un des meilleurs joueurs du monde, comme le furent de nombreuses stars Brésilienne avant lui.

La TOTY FMJ 2020

Les oubliés de la TOTY

L’équipe de l’année ne peut représenter que 11 joueurs, mais il y a bien plus que simplement 11 joueurs à avoir performé cette année. C’est pourquoi nous vous proposons une petite sélection supplémentaire, de joueurs dont l’élection s’est souvent jouée de peu.

Virgil Van Dijk : À la lutte avec Sergio Ramos pour le vote du 1er défenseur, le Néerlandais s’est vu passer devant par le pilier de la Maison-Blanche. Sortant d’une saison réussie, avec le titre de PL en poche, 5 buts inscrits, et un record invincibilité (près d’un an et demi sans être dribblé), l’ex-défenseur le plus cher du monde s’est vu ravir sa place de meilleur défenseur de la saison. Pourtant auteur d’une saison plus ou moins similaire avec son club que Sergio Ramos (champions, mais éliminé en 8e de finale de LDC), VVD n’a pas su vous convaincre pour atteindre votre TOTY 2020

Bruno Fernandes : Le portugais, transféré au mercato hivernal 2019 au Man United, a plus que réussi son intégration. 23 buts et 15 passes décisives en 40 rencontres ont su faire de lui l’un des hommes forts de Manchester, au sein d’une équipe en difficulté. Excellent tireur de pénalty, très bon passeur et à l’aise balle au pied, Bruno Fernandes risque fort de devenir l’une des références à son poste, dans les saisons à venir.

Thomas Muller : L’Allemand, star indétrônable du Bayern Munich, mérite également sa place au sein de l’équipe de l’année. Avec 14 buts et 26 passes décisives, dont 21 en championnat (record sur une saison), et vainqueur de toutes les compétitions possibles, Muller a su impressionner nombre de supporters cette saison. Sa hargne, son sens du but et sa vision de jeu ont fait de lui l’une des armes de destruction du rouleau compresseur bavarois 2020.

Serge Gnabry : L’ancien paria d’Arsenal, recruté à l’été 2017 par le Bayern Munich, signe cette année sa meilleure saison sous le maillot Bavarois. Auteur de 29 buts et 15 passes décisives en 51 rencontres, l’ailier Allemand a su dynamiter nombre de défenses en 2019-2020. Sa pointe de vitesse et son sens du but ont fait de lui l’un des hommes forts de l’attaque du Bayern Munich cette saison, saison récompensée par la LDC, remportée 1-0 contre le Paris Saint Germain.


Voila donc la TOTY que VOUS avez choisit pour cette année 2020. Une très belle équipe, dont la version choisie par EA nous sera révélée début Janvier si l’on en suit la tradition.

Retrouvez nous sur Twitter, afin d’être tenu au courant de toutes les nouveautés concernant FIFA 21.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.