Né d’une mère italo-suisse et d’un père égyptien, Stephan El Shaarawy débuta le foot à l’âge de 9 ans en 2001 à l’USD Legino, petite ville italienne près de la mer. A l’âge de 14 ans, il rentre dans le centre de formation de Genoa, une des villes les plus proches de Legino. Il continue sa formation pendant 3 ans, avant de faire sa première apparition en Serie A en 2008 à l’âge de 16 ans. Par la suite, il évolue pendant 2 ans avec la Primavera en y remportant une Coupe d’Italie, une Supercoupe d’Italie et le championnat dItalie. Tout semble montrer qu‘El Shaarawy est promis à un grand avenir. Après un court passage d’un an en prêt à Padoue (club évoluant en Serie B) il fait rapidement grande impression en contribuant au bon parcours du club et finit avec 9 buts en 30 matchs et meilleur joueur de Serie B.

Les choses sérieuses commencent, coté à ce moment à 7 millions €, il est très vite repéré par l‘AC Milan pour un transfert de 20 millions € lors de la saison 2011/2012, il a actuellement 19 ans. Elue meilleur jeune joueur de l’année en Serie A en 2012 et 2013, il finit sa période à l’AC Milan en 2016 avec 27 buts en 102 matchs TCC, avec un brief prêt à l’AS Monaco. Il finit malheureusement son épopée avec le Milan sans remporter le moindre trophée. Prêté, puis transféré pour 13 millions € à l’AS Roma pendant 3 ans, il finit avec 40 buts en 140 matchs TCC, là aussi sans remporter le moindre trophée. Ayant refusé des offres de la part de grand club comme Naples ou le FC Barcelone. A la suite de ça, il part tenter l’aventure en Chine au Shanghai Shenhua, transféré pour 16 millions €, où il remporta la Coupe de Chine en 2019. Trophée, qui, actuellement, est le seul de sa carrière qui s’annonçait très prometteur au vu des capacités qu’il avait montrées au début de sa carrière. En 2021, il revient librement à l’AS Roma.

El Shaarawy est doté d’une excellente conduite de balle et d’une très bonne accélération, il joue dans la profondeur et surprend les défenseurs par sa vitesse. Adroit devant les buts et excellent passeur, il est connu pour ses compétences techniques qui en font un très bon dribbleur. Polyvalent, il peut jouer dans l’axe, en soutien et aux côtés de l’avant-centre, même si c’est un ailier gauche avant tout.

PRESENTATION DE SA CARTE :

Le Pharaon possède une carte UECL Live. Carte faisant référence à l’Europa Conférence League, qui est évolutive en fonction des performances de l’équipe. Si l’équipe fait 4 victoires de suite en UECL elle évolue, si l’AS Roma se qualifie pour la suite de la compétition elle évolue aussi.

Contrairement aux autres années, il perd malheureusement 1 étoile en gestes techniques, ce qui faisant un atout de taille pour ses différentes cartes de l’époque. Ca explique peut-être pourquoi le joueur n’est pas énormément joué. Sa carte peut sembler « banale » car maintenant tout le monde veut des joueurs avec des stats à 99 partout, mais vous allez voir, qu’il n’est pas si nul que ça.

A l’heure où je vous écris, la carte tourne aux alentours des 32/33K sur PS. Il a connu un pique à 51K et sa plus grande baisse était à 25K (je ne suis pas peu fière de l’avoir acheté à 27K). Si l’AS Roma se qualifie pour la suite de la compétition, il y a de fortes chances que sa carte augmente à la suite de son évolution.

LES POINTS FORTS :

  • Sa vitesse ! Sa vitesse n’est plus à prouver pour le Pharaon. Aussi bien IG qu’IRL. On le sait, c’est un joueur très rapide, qui percute beaucoup. 91 de vitesse et 91 d’accélération sont des statistiques amplement suffisantes pour un joueur évoluant sur l’aile.
  • 85 de placement offensif. Ca peut vous sembler « peu », mais je trouve qu’à ce stade du jeu, c’est encore suffisant, et honnêtement, il fait partie des joueurs les mieux placer de mon équipe.
  • 90 en reprises de volée. Je ne m’attarde pas trop sur cette stat, car je fais très peu de reprises. J’aime bien réceptionner le ballon, contrôler, m’assurer d’être dans une bonne position de tir et d’ensuite frapper. Cependant, c’est une stat qui peut toujours servir quand le ballon vous retombe dessus.
  • Passes : Le niveau passes, est globalement « bon », sans être extraordinaire pour ne pas vous mentir. Un très bon atout avec sa vista à 84 qui se ressent plutôt bien IG, et une des stats les plus importantes pour moi. Mais son 81 en passes courtes, qui sont un peu limite, et son 71 en passes longues se ressente parfois sur des longues passes dans la surface, ou en retrait lors de dégagements rapides. Les passes sont malheureusement un des points que j’espère augmentera significativement lors de son up.
  • 92 en effet : Une des stats que je préfère le plus sur El Shaarawy. Tellement important pour un joueur qui évolue à ce poste. Un petit 83 en tirs de loin, mais couplé aux 92 d’effet, et en se mettant sur son bon pied, il possède des superbes enroulées ! Quand on sait que c’est la méta actuelle de ce FIFA22, et couplé avec sa caractéristique « tir en finesse », c’est un régal.
  • 99 d’agilité : Je crois que je n’ai pas besoin dans dire davantage. Joueur tellement maniable joystick en main, c’est un régal de jouer avec ce style de joueur. Centre de gravité bas, très agile, c’est la stat qui fait l’atout majeur d’El Shaarawy.
  • Dribbles : 85 en équilibre, 84 de dribbles et 82 de conduite de balle, sont des stats globalement bonnes. Ca peut être perfectible, comme tout, mais qui provoque de bonnes sensations ballon au pied. Il manque peut-être un peu de calme pour moi dans certaines situations en 1v1, mais globalement plutôt satisfait, sans être un Neymar.
  • Physiquement : Pour un ailier où nous sommes habitués à des stats physiquement, médiocres de manière générale, il est plutôt bon de ce côté-là. Il tient largement l’ensemble du match sans être fatigué, sûrement dû à son rendement qui l’empêche de courir pour rien quand je ne le contrôle pas, une bonne force, mais un petit manque d’agressivité sur les duels.

LES POINTS NEGATIFS :

  • Je l’ai déjà un peu évoqué au cœur des points positifs, mais pour moi c’est principalement au niveau des passes. C’est une des stats les plus importantes du jeu, peu importe le poste, et encore plus pour un ailier, et même s’il possède des statistiques plus que corrects sur sa carte, parfois on ressent des petites lacunes dans certaines situations offensives (moins défensivement, car le jeu est plus posé).
  • Le 3* en mauvais pied. C’est sur que ça peut être contraignant dans certaines situations, mais globalement on ne le remarque même pas. C’est un droitier qui évolue à gauche. Si vous êtes un petit peu habitué à FIFA, instinctivement, on se met sur son bon pied pour tirer et/ou enroulé. Et encore plus facilement car il évolue à gauche. On peut très facilement, croiser les frappes en repiquant dans l’axe et vers le point de penalty. Encore une fois, tout dépend votre style de jeu, mais de manière générale, et après l’avoir testé dans plusieurs situations offensives ce n’est pas la statistique la plus contraignante.
  • Pour finir, son rendement. Je sais qu’il peut faire peur, et qu’on espère un « élevé » en attaque pour un joueur à ce poste, ou même pour un attaquant de manière générale, mais encore une fois ça dépend de votre style de jeu. Si vous aimez jouer en contre, jouer très rapidement et évoluer vers le camp adverse dans perdre de temps, effectivement, dans certains cas ça peut être problématique. Mais si comme moi, votre style de jeu se base sur la possession, la construction sans se précipiter ou tirer directement, vous arriverez largement à prendre du plaisir avec lui.

Comme vous le voyez au niveau des stats, je suis à plus de 118 buts et 87 passes décisives en 142 matchs (90% de FUT Champions : finalité Rang 10% de Rivals : Elite). Donc plutôt efficace de mon côté. Je vous expliquerais un peu plus bas comment je l’utilise.

COMMENT JE L’UTILISE ?

ÉQUIPE ACTUELLE AU MOMENT DE PARUTION DE L’ARTICLE

Style : comme vous le voyez, il y a chasseur dessus. Tous simplement, car je l’ai acheté avec ce style-là et que je n’ai pas changé. Mais si je peux conseiller un style, j’opterai pour « Vista » ou « Canonnier ». Encore une fois, vous devez le savoir à force, le style est plutôt subjectif et je n’ai jamais remarqué de réel gros changement avec un style. Mais ça donne un petit boost quand même.

Instructions :

  • Soutien défensif : Rester devant
  • Soutien sur les centres : Courses équilibrées
  • Liberté de placement : Libre et offensif
  • Interceptions : Interceptions agressives

J’aime bien quand El Shaarawy rentre un peu plus au cœur du jeu sans trop coller la ligne de touche. Je ne joue pas avec des joueurs purement ailier.

CONCLUSION / AVIS FINAL :

En conclusion, c’est un très bon joueur qui mérite le détour. Alors, oui, il y a quelques lacunes sur la carte, elle n’est pas parfaite. En Série A, à ce poste il n’y a pas grand monde de meilleur.

A noter que la carte parfaite n’existe pas, même en légende. Cruyff a bien 68 de force et 80 d’équilibre, Gullit n’a que 77 de lucidité défensive, etc.. Mais est-ce que ça empêche qu’ils soient extraordinaires ? Non.

De plus, il ne coûte pas très cher, donc pas d’excuse pour ne pas le tester.

NOTE DE LA RÉDACTION : 17/20

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur cette review ou sur le joueur sur notre twitter : @FUTMetalJacket !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.