FIFA20 – SOLUTION SBC POGBA SUMMER HEAT

Quand EA nous a proposé les choix, au fond de nous nous savions déjà que ça aller être Paul Pogba le vainqueur. Joueur énormément aimé par la communauté avec ses 5 étoiles de gestes techniques, il est l’élu pour le vote de Premier League. SBC sans durée limitée vous pourrez le faire librement.

MANCHESTER UNITED

  • Joueurs – Manchester United : Min. 1
  • Note générale équipe : Min. 84
  • Collectif : Min. 75

Récompense : Pack Prime Joueurs Mélangés

Prix: 109.500 sur PS4 et 106.300 sur Xbox One

PREMIER LEAGUE

  • Joueurs – Premier League : Min. 1
  • Note générale équipe : Min. 88
  • Collectif : Min. 50

Récompense : Pack Joueurs Electrum Rares

Prix: 188.750 sur PS4 et 185.250 sur Xbox One

Le Prix total de ce SBC vous reviendra à environ 298.250 crédits sur PS4 et 291.550 sur Xbox One.

Point Forts de Pogba :

  • Taille
  • 5* GT
  • Très bonne frappe
  • 99 puissance de tir
  • Très bon en passes
  • 99 conduite de balles
  • 97 Dribbles et Calme
  • Très bon physiquement

Points Faibles de Pogba :

  • Accélération
  • Finition
  • Agilité
  • Equilibre
  • Défensivement
  • Agressivité

Comme dit plus haut Pogba est un joueur très aimé de la communauté. Mais au vu de son prix et des statistiques. Ce n’est pas un joueur que j’aurais conseillé. Après comme on dit, c’est la fin du jeu et faut se faire plaisirs. Mais si vous voulez le jouer en poste de MDC ça risque d’être un peu compliqué. Mais à tester, pourquoi. Mais son poste idéal reste MC. Un bon vieux Renato Sanchez, moins cher est bien meilleur (pour un joueur avec des stats un peu similaires)

Un style pour Pogba ? Ombre (pour MDC) Moteur

FIFA20 – SOLUTION SBC BRUNO FERNANDES POTM

Je pense que ce n’est pas une grande surprise pour vous, Bruno Fernandes vient d’être élu joueur du mois de Juin en Premier League ! Félicitations à lui ! Joueur qui à lui tout seul a sus redresser un club en déclin. Son arrivée a vraiment fait du bien à Manchester United, une petite brise de fraicheur. Son SBC est valable pendant 26 jours, donc aucun souci niveau temps, surtout que le SBC n’est vraiment pas compliqué.

MANCHESTER UNITED

  • Joueurs – Manchester United : Min. 1
  • Note générale équipe : Min. 84
  • Collectif : Min. 80

Récompense : Pack Jumbo Premium Or

Prix: 91.700 sur PS4 et 94.400 sur Xbox One

PREMIER LEAGUE  

  • Joueurs – Premier League : Min. 1
  • Note générale équipe : Min. 84
  • Collectif : Min. 75

Récompense : Pack Joueurs Rares Mélangés

Prix: 85.800 sur PS4 et 87.900 sur Xbox One

EQUIPE MELANGEE  

  • Collectif : Min. 5

Récompense : Pack 1 Joueur Rare

Prix: 2.200 sur PS4 et 2.200 sur Xbox One

Le Prix total de ce SBC vous reviendra à environ 179.700 crédits sur PS4 et 184.500 sur Xbox One.

Points Fort de Fernandes :

  • Bon rendement de joueur
  • Bonne vitesse pour un MOC
  • Bonne qualité de frappe
  • Bon en passes
  • 94 Vista
  • 94 conduite de balle
  • 92 dribbles
  • 93 calme
  • 99 endurance

Points faibles de Fernandes :

  • Manque de finition
  • Manque d’agilité
  • Manque d’équilibre
  • Force et agressivité

Très belle carte dans l’ensemble, mais malheureusement à ce moment du jeu cette carte ne sert strictement à rien. De plus, qu’il y a encore la version 94 en Summer Heat de Bruno Fernandes disponibles via les objectifs. Carte qui ne coute pas vraiment chère avec une très longue période de réalisation. Mais ça reste un SBC que je ne conseille pas.

Un style pour Fernandes : Sniper

“Les icônes oubliées” – Épisode 1 – Duncan Edwards

« Les icônes oubliées » sera notre nouvelle petite série qu’on essayera de publier une fois par mois. Dans cette série nous allons mélanger FUT et FOOT, nous allons faire rimer réussite et dramatique, nous allons parler de joueurs partiellement oubliés aujourd’hui, mais qui auraient pu se retrouver tout en haut du panthéon du football. Cette série retracera leur destinée et nous allons nous efforcer de vous conter leur histoire.

Pour ce premier épisode, nous allons mettre en lumière un joueur de Manchester United ! Alors que l’histoire aura retenu des Matts Busby, Bobby Charlton, Georges Best, Éric Cantona, Ryan Giggs et j’en passe, elle aura surtout oublié, ou presque, celui qui aurait pu être le meilleur joueur de tous les temps à avoir porté la tunique rouge de United. Malheureusement le destin en aura décidé autrement. « His name is Duncan Edwards, of Dudley ».

Duncan est né le 1er octobre 1936 à Dudley en Angleterre. Gladstone et Sarah Anne Edwards, ses parents, mettront au monde quelques années plus tard Carol, la petite sœur de Duncan, qui décèdera malheureusement à l’âge de 14 semaines. Détruits par cette tragédie, les parents de Duncan transfèreront tout leur amour sur lui et tenteront de le protéger le plus possible. Cela forgera le caractère de Duncan, très réservé, mais avec une très grande force mentale et une maturité à toute épreuve.

Dans son enfance, Duncan a deux passions : le football et la Morris Dance (danse traditionnelle anglaise). Très doué dans ses deux passions, Duncan devra prendre une décision qui influencera toute sa vie et bien plus encore. En effet, il est sélectionné pour participer au festival national des danses Morris avec épées, mais il est également invité à participer à une journée d’essai dans l’équipe des moins de quatorze ans de l’English Schools Football Association. Ces deux évènements se déroulant le même jour, il devra décider du haut de ses 14 ans, quelle passion il va privilégier, et quelle passion il devra mettre entre parenthèses…vu que j’en parle sur ce site, vous vous doutez bien qu’il n’a pas choisi la danse (sinon on devrait modifier notre nom :p ).

Lors de cette journée d’essai, il impressionne tout le monde et surtout le sélectionneur, qui le prendra avec lui dans la sélection d’équipe scolaire d’Angleterre. Il jouera alors son premier match contre la sélection scolaire des Pays de Galles à Wembley, où il portera le brassard de capitaine. Il portera l’équipe pendant deux saisons, avant d’attirer un peu plus l’attention d’un certain Jack O’Brien, alors recruteur pour Manchester United. En effet, Jack avait déjà remarqué ce talent précoce lorsqu’il avait 12 ans et qu’il jouait pour la Wolverhampton street secondary school, il avait alors contacté Matts Busby (Coach de Manchester United) pour lui dire : « j’ai vu aujourd’hui un écolier de douze ans qui mérite une attention toute particulière. Son nom est Duncan Edwards de Dudley ».

En 1952, à l’âge de 16 ans, Joe Mercer, coach de l’équipe scolaire d’Angleterre, met la pression à Matts Busby pour qu’il signe cet énorme talent, qui attire déjà plusieurs clubs du championnat d’Angleterre. Manchester United lui fait alors signer un contrat amateur avant qu’il ne parte ailleurs, et bien leur en a pris, car Wolverhampton le voulait absolument, et accusera d’ailleurs United d’avoir acheté la famille de Duncan pour le faire signer…Duncan dira quant à lui qu’il a toujours rêvé de porter le maillot de United.

Matts Busby avec Duncan Edwards

Il commence alors en équipe de jeune avec Manchester United, où il remportera pour sa première saison La FA Youth Cup (coupe d’Angleterre des jeunes). Lors de cette première saison, il impressionne déjà par sa polyvalence (il est capable de jouer partout sur le terrain sauf au goal) et par sa puissance physique, sa grande endurance et son autorité naturelle sur le terrain. Lors de cette même saison, il intégrera également l’équipe première, le 4 avril 1953 à l’âge de 16 ans et 185 jours il participera à son premier match ! Une défaite 4-1 contre Cardiff City, mais c’est surtout le début d’une fabuleusement tragique histoire.

L’équipe de Manchester United, vieillissante à cette époque, Matts Busby décide alors d’intégrer plusieurs jeunes en équipe première, dont Duncan Edwards qui devra être le porte-drapeau de cette génération. L’histoire se souviendra d’eux comme étant les « Busby Babes ».

Lors de la saison 1953-1954, il jouera à la fois pour l’équipe première de Manchester United (24 matchs), mais également en équipe de jeune avec qui il remporte sa deuxième FA Youth Cup d’affilée.

Lors de la saison suivante, il prend réellement son envol en participant à 36 rencontres avec l’équipe première, et en marquant son premier but en équipe première, il en marquera 5 autres cette saison. Ses hautes performances attirent alors les yeux de la sélection anglaise. Il fera alors ses débuts en équipe nationale lors de la victoire 7-2 contre l’écosse, et à 18 ans et 183 jours il deviendra le plus jeune joueur à porter le maillot de la sélection anglaise en match officiel…jusqu’en 1998 et un certain Michael Owen. Lors de cette même saison, il sera reversé une dernière fois en équipe de jeunes, pour jouer sa 3e finale de la FA Youth Cup d’affilée, qu’il remportera à nouveau.

Toute sa vie, Duncan aura dû porter 2 tuniques à la fois, après avoir su écarter la danse, puis avoir passé l’âge des équipes de jeunes, le voilà qu’il doit combiner Football et Service militaire. Il fera d’ailleurs son service militaire en compagnie d’un autre mancunien, mais qui n’a pas encore joué en équipe première, un certain Bobby Charlton. Ils seront autorisés à s’absenter pour aller jouer les matchs de Manchester United, ils participeront également à des matchs militaires, Duncan jouera à peu près une centaine de matchs lors de cette saison.

En 1955-1956, Manchester devient réellement une machine européenne de football. Duncan Edwards et les Busby Babes épatent l’Angleterre en remportant le titre de champion avec 11 points d’avance sur Blackpool.

Ce titre leur permet alors de participer l’année suivante à la prestigieuse coupe des clubs champions européens. La saison 1956-1957 sera chargée pour le club de Manchester, et les Busby Babes n’épateront plus simplement l’Angleterre, mais toute l’Europe. Pour Duncan c’est la saison de la confirmation, cadre de l’équipe d’Angleterre, du haut de ses 20 ans, on le voit déjà comme le futur capitaine de la sélection. En club il remporte un second titre d’affilé de champion d’Angleterre, et hélas échoueront aux portes de la finale de la coupe des clubs champions avec une défaite en demi contre le grand Réal Madrid.

La saison 1957-1958 devait être LA saison de la consécration ultime ! Ayant ébloui l’Europe la saison précédente, des rumeurs envoient déjà Edwards dans les plus grands clubs italiens. Fidèle à United et aux Busby Babes, il restera à Manchester avec comme objectif de décrocher tous les titres possibles. Il participera d’ailleurs à la victoire 5-4 de Manchester face à Arsenal dans un match totalement fou…ce match sera son dernier en Angleterre.

Le 6 février 1958, Manchester United a un déplacement plus qu’important dans l’antre du stade de l’Étoile rouge de Belgrade, où les joueurs arriveront à décrocher le 3-3 à l’extérieur après avoir gagné 2-1 à domicile. Cette qualification pour la demi-finale de la coupe des clubs champions était une des dernières marches avant d’atteindre leur consécration ultime, leur rêve absolu, le titre !

L’histoire en décidera autrement, lors du vol retour, l’avion s’arrête à Munich pour se ravitailler en carburant. Malheureusement l’avion se crashera au décollage, et fera vingt-et-une victimes, dont sept joueurs de Manchester United. Duncan Edwards survivra au crash et sera emmené à l’hôpital avec de nombreuses fractures aux jambes, des côtes fracturées et des blessures importantes aux reins. Les médecins étaient relativement optimistes quant à ses chances de guérisons, mais ils doutaient fortement qu’il puisse à nouveau jouer au football un jour. Il recevra un rein artificiel, qui lui occasionnera une hémorragie interne, mais malgré cela il continua à se battre jour après jour et étonnera les médecins par sa force de caractère. Malgré son état, il demandera d’ailleurs à l’entraineur adjoint : « « À quelle heure est le coup d’envoi contre Wolves, Jimmy ? Je ne dois pas manquer ce match ».

Le 21 février 1958,14 jours après le crash, Gladstone et Sarah Anne Edwards vont vivre leur deuxième tragédie. En effet, c’est à l’âge de 21 ans que Duncan s’envolera définitivement taper le ballon dans le ciel. Après deux semaines de combat et d’agonie, il décèdera d’une déficience rénale. Il emportera avec lui sa classe et tous les espoirs qui ont étés posés sur lui.

 À ce jour beaucoup se demandent encore ce qu’il aurait été comme joueur si cet accident ne lui avait pas coupé les ailes. Bobby Charlton dira d’ailleurs de lui que c’était « le seul joueur qui me faisait me sentir inférieur ».

« Si je devais jouer pour ma vie et, pour cela, n’être accompagné que d’un seul coéquipier, ce serait Duncan Edwards ! » Sir Bobby Charlton

« je n’ai aucun doute dans mon esprit que Duncan serait devenu un des plus grands joueurs de tous les temps. Non seulement dans le football britannique, avec United et l’Angleterre, mais même le meilleur du monde. Georges Best était quelqu’un de spécial, tout comme Pelé et Maradona, mais selon moi Duncan était encore meilleur globalement en termes de capacités et de talents » Tommy Docherty

Quelle icône serait Duncan Edwards ?

A mes yeux, si Duncan Edwards devait avoir une carte Icône un jour, il sera incontestablement un Game changer à l’image d’un Gullit ! En effet sa polyvalence lui permettrait d’avoir des notes relativement équilibrées dans tous les domaines et son endurance lui permettrait de faire un match complet sans aucun souci.
Milieu défensif de base, il pourrait jouer plutôt MC, avoir une bonne note en passe, en tir, et sa note de physique serait tout bonnement monstrueuse je pense. Son seul défaut, je pense, serait peut-être la vitesse qui serait un peu en dessous du reste, mais malgré tout dans la moyenne.

Credits: